Interface jeux VS Interface application

Je me suis récemment demandé comment cela ce faisait-il que la majorité des personnes n’avaient pas besoin de lire le livre d’instructions pour jouer à un jeu vidéo, alors que pour utiliser un grand nombre de logiciels, elles ont besoin d’aide? Jouer c’est simple me direz-vous? Pas toujours!

Certains jeux de stratégies ont beaucoup de modes et de tactiques avancées et pourtant, les joueurs apprennent rapidement à exécuter les tâches les plus complexes. Par la suite, ils ne leur restent plus qu’à développer des stratégies à exploiter dans ce monde imaginaire.

La première différenciation d’un logiciel ludique d’un autre d’utilités est la présence d’un tutoriel. Cela n’amène pas que des connaissances comme un manuel, mais aussi de la pratique. Ce n’est donc plus un apprentissage passif. De plus, le fait d’être dans un « sand box » permet au joueur de se dire: « si je manque mon coup, ce n’est pas grave ». Certes, lorsque nous sommes dans un traitement de texte, nous pouvons faire plusieurs essais, mais pour un programme de sauvegarde de données d’un disque à un autre, il ne faut pas inverser les chemins!

La seconde différence est l’augmentation progressive de la difficulté. Ouvrez un traitement de texte pour la première fois de votre vie et constatez les trois rangées de boutons en haut, les règles verticales et horizontales, etc. Ouvrez un logiciel de transfert de fichiers par FTP avec ses champs pour la connexion, la gestion de la file de transfert, la liste des fichiers locaux et distants, etc. Lors du premier abord, c’est repoussant de voir autant d’options dont la majorité ne servira à rien pour la plupart des gens. Personnellement, en tant que Power User, je veux voir toutes les options, mais ce n’est pas le cas de tout le monde et c’est pourquoi j’amène ce point sur les niveaux de difficultés. Il y a d’ailleurs quelques logiciels qui cachent des options et les affichent seulement lorsque mis dans le mode « avancé ».

La dernière différence: les transitions. Si durant un clignement des yeux tout ce qu’il y avait dans l’écran a changé, certaines personnes se demanderaient ce qui vient d’arriver. La transition n’a pas besoin d’être longue, une seule seconde est suffisante. Faire défiler les étapes d’un Wizard vers la gauche lors d’un clique sur « suivant » rend le mouvement plus naturel et plus fluide pour les humains.

Pour terminer, toute personne utilisant la technologie depuis un certain temps a l’habitude d’apprendre de nouvelles interfaces, mais cela ne change rien au fait que face à un nouveau logiciel, il y a toujours un peu de réticence à vouloir prendre le temps de fouiller partout pour faire ce que nous voulons. Le but est donc de chercher des moyens de prendre rapidement en main un logiciel pour s’assurer une clientelle diversifiée et nombreuse.