Google Chrome

Voici un petit tour de piste pour le navigateur Google Chrome.

EULA

Après un petit problème avec le EULA qui partageait tous vos droits sur vos créations à Google, maintenant le EULA est arrangé correctement. Ce problème était simplement dû au fait que le EULA avait été pris des autres services de Google sur lesquels les utilisateurs créaient des choses. C’est pourquoi il a été rectifié. Mis à part cet accroc, la licence est assez standard.

Installation

Rien de plus simple comme installation: un double-clique et c’est déjà fini. Il n’y a pas de wizard avec les milliers de « Suivant ».

Interface graphique

L’interface est très épurée avec seulement une barre d’adresse et une barre de tabulation. Ce genre de design est aussi possible avec les autres navigateurs en enlevant la barre de signets. Ce qu’il a de plus que Firefox est la page de démarrage qui ressemble au SpeedDial d’Opera, mais avec les sites les plus utilisés et non ceux choisis. Pour ceux qui ne connaissent pas le SpeedDial, en gros, c’est 9 carreaux qui sont placés comme des chaînes de télévision avec une image du site web.

Le tout est donc simplement utilisable, mais il n’y a rien de vraiment nouveau mis à part que l’interface semble très vide.

Ressources utilisée

Une fois installé, il utilise 46Mo d’espace disque contrairement à 26Mo pour Firefox. Par contre, pour la mémoire vive, il est gagnant avec seulement 20Mo de RAM plutôt que 50Mo de Firefox.  Bien entendu, avec des aussi petits nombres, il n’y a pas grand différence.

Spécial

Un point intéressant est la possibilité de mettre n’importe quelle page web en mode application. Il suffit de cliquer sur l’icône de l’option pour pouvoir choisir où mettre le lien sur notre ordinateur (bureau, menu démarré et quicklaunch). Ensuite, quand l’utilisateur ouvre ce lien, Chrome s’ouvre en enlevant les tabulations et la barre d’adresse ce qui fait paraître la page comme étant une application à part entière.

Une autre fonctionnalité est de pouvoir aller dans un mode qui ne sauvegardera pas l’historique et les cookies durant uniquement la session courante, laissant ainsi nos anciennes données intactes. C’est un plus comparé à effacer tout l’historique et toutes les données personnelles à chaque fermeture du navigateur.

Conclusion

Il paraîtrait que le JavaScript s’exécute plus rapidement avec ce navigateur, mais étant donné qu’il est déjà très rapide sous Firefox, il faudrait trouver un argument plus frappant pour que les gens se tournent vers ce nouveau navigateur. Pour le moment, le navigateur est très basique et j’espère que Google a un bon plan d’améliorations pour le futur parce que sinon, il ne risque pas de faire long feu.